En ces temps troublent  et de haut changement existentiel (nouvelle saison qui s’installe, campagne électorale, reprise de The Voice, poisson d’avril…), il n’est pas toujours aisé de garder son calme, de s’aérer l’esprit ou de lâcher prise.

Si vous avez essayé les méthodes de grand-mère tel que le grand ménage de printemps, à grand coup de nettoyage, trie, rafraîchissement de votre environnement (domestique et relationnel…) sans succès. Si le yoga du visage, la méditation en pleine conscience et autres techniques de relaxation n’ont sur vous aucun effet. Si un tour du monde, un voyage n’est pas envisageable financièrement, peut-être que l’ASMR sonnera votre salut ?!

Selon Wikipédia,  » L’ASMR (de l’anglais : Autonomous Sensory Meridian Response, ou « réponse automatique des méridiens sensoriels ») décrit une sensation distincte, agréable et non sexuelle de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps, en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif. « 

Dit comme ça, ça a l’air sympa. Concrètement, comment fait-on pour l’expérimenter ?!

Une méthode, rapide et simple, consiste à aller sur Youtube visionner des vidéos dites d’ASMR.
Soit, regarder des hommes et des femmes chuchoter dans un micro, le tapoter, le frotter…afin de produire des sensations relaxantes pour l’auditeur/téléspectateur. La seule limite étant la créativité…

Malgré le fait que « La nature et la classification scientifique du phénomène font l’objet de controverses », il ne cesse d’attirer de nouveaux adeptes.

Une version de la chaîne humoristique ( et instructive), Parlons peu, Parlons Cul:

*Relax, Take it easy, Mika.