Lundi 10 août, Dinard, feu d’artifice.

A cette occasion les portes de la terrasse de l’hôtel de la plage sont ouvertes à tous (résidents et non résidents).

IMG_2779Au point de vue – royal – offert, s’ajoute un concert du groupe Mas que Nada. Une formation composée d’une chanteuse guitariste/clavier, d’une guitare électrique, d’une basse et d’une batterie. Qui reprend aussi bien les doux standards de la musique brésilienne que des hits pop/rock/funk qui vous chatouillent les pieds.

mas que nada

Entre les prestations, les chanteurs et autres musiciens en herbes sont fortement invités à se saisir des micros, à l’instar des « scènes ouvertes/bœufs » qui ont lieu régulièrement en ville depuis quelques années.

IMG_2769

Tandis que l’heure du feu approche, à la buvette, soif étanchée et discussions conviviales vont bon train.

Enfin, les instruments et l’éclairage sont coupés pour laisser toute la place aux halos des artifices et à l’écho des Beatles. Regards émerveillés, regards déçus, regards indifférents…l’espace d’un instant, néanmoins, dans la même direction.

IMG_2773
IMG_2770
IMG_2772
IMG_2775
IMG_2771

Un peu plus tard, la soirée s’achève, comme elle a commencé, dans la bonne humeur – insufflée par les musiciens, leur répertoire enjoué et par les patrons à l’origine de l’évènement et de l’organisation.

Un de ces rendez-vous qu’on aimerait garder égoïstement confidentiel mais où ,bien évidemment, les places assises se feront rares d’années en années.  En tout cas, c’est tout ce qu’on peut « paradoxalement » souhaiter.

“Baby, you’re a firework.
Come on let your colors burst.
Make them go, « Oh, oh, oh ».
You’re gonna leave them all in aw.e”

Katy Perry*