Un grand besoin d’évasion l’espace d’un week-end, rapidement, aisément. A 1 heure de vol depuis l’aéroport de Dinard, Londres se révèle, à nouveau, idéale. Sixième (très brève) venue, nouvelles découvertes, nouveaux quartiers.

Sempiternel sentiment de bien-être. Au quotidien c’est sans doute bien différent. Mais pendant 3 jours quel bonheur de parcourir des rues bondées, sans y sentir le stress des (parisiens) passants. De croiser partout, des gens apprêtés, des pintes à chaque main. D’admirer l’ordre et l’excentricité. Et le soleil comme ultime sommation à se délasser.

Notting Hill immeubleVitrine Notting HillChien Notthing Hill Notting HillToilette Publ IMG_3885Toilette Sexy FishToilette Sexyfish 2Fleurs pub 2Fleurs pubLondresRestaurant vietFestival GIN2Fetival GIN1Festival GIN3Cocktail Sexy FishSushi Sexy FishCheesecake Sexy FishPlafind Sexy FishVue DinardVue Dinard2

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………

♦ Ne pas enclencher le bouton « lock » des toilettes de l’Express et tomber, littéralement de surprise, devant un anglais bien gêné.
♦ Découvrir Notting Hill et ses « auberges espagnoles ».
♦ Développer une obsession pour les toilettes.
♦ Ne pas résister au shopping compulsif à Portobello Rd
♦ Se féliciter d’avoir prévu une valise vide mais pas d’avoir oublié son appareil photo.
♦ Développer une obsession pour les fleurs.
♦ Voir un match France-Roumanie et faire un peu la chauvine.
♦ Tomber (encore) par hasard sur le festival du GIN, y boire des pintes de PIMM’S.
♦ Se régaler français au restaurant SKETCH, japonais au restaurant SEXY FISH, vietnamien, italien, anglais…MANGER.
♦ Rentrer et faire une diet.

* « Back a yard is where my heart is still, I find it hard to depart this Big City Life », Mattafix.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer